14 avril 2009

Pilule anti-shopping

Face à la crise, j’ai une solution radicale à vous proposer.

Il est temps de serrer la ceinture ? L’époque où nous pouvions dégainer notre carte bleue telle un Sésame vers l’Accomplissement Absolu est désormais révolue ? L’ère où nous culpabilisions –à peine- de tenter de refourguer cet affreux pull en pilou de Papouasie orientale sur Ebay ou ailleurs acheté soldé pour une bouché de pain et jamais portée, faute d’envie, finalement est aujourd’hui devenue désuette ?

Miss Line a la solution.

Il suffit de mettre en place un nouveau système de shopping.

Pour cela, il faut vous armer d’un monospace familial avec siège bébé, jus de fruits, bonbecs, et autres consoles de poches ou MP4.

Intégrez dans cet habitacle polluant deux demoiselles de 7 et 11 ans, un gnome de 7 mois et un homme normalement constitué.

Embarquez-les à l’heure du repas dans une des antres du capitalisme et observez.

L’homme a faim. Il est midi quatre et l’heure c’est l’heure.

La demoiselle de 11 ans trouve que les carottes râpées ont « un drôle de goût » et que les frites ne sont pas bonnes.

Celle de 7 ans fait des aller-retour aux toilettes et « c’est pas d’ma fauteuh si j’suis maladeuh ! »

Celui de 7 mois, normalement repu chante de plus en plus fort dans le self et tente de se faire la belle malgré le harnais qui est censé le cloué à son char d’assaut.

Le peu que vous avez réussi à manger est froid ? L’entrée qui vous faisait saliver, vous avez fini par la donner à la grande relou qui bavait devant (et elle pouvait pas manger ses frites, non ?) et la Crevette n’a finalement pas vomi dans son assiette. 

Vous pouvez enfin affronter le thème principal du dossier : le shopping. Et de surcroît, vous contribuez ainsi à votre régime que vous n’avez de toutes façons pas le temps de faire.

Là, le Lardon se met à hurler. C’est l’heure de la sieste et la sieste c’est avec doudou, totote, musique, et calme. Rien d’autre. Donc il hurle. Au moins l’avantage, c’est que vous ne pouvez pas oublier que la poussette qui traîne entre le rayon rideaux et couettes du magasin de meubles suédois elle est bien à vous.

Et la Crevette est de plus en plus bleime. Vous visitez tous les toilettes mis sur votre parcours. Et bizarrement, c’est toujours à vous qu’elle s’adresse pour l’accompagner au petit coin, la demoiselle. Quel privilège …

La pré-ado, elle s’en fout des rideaux que vous choisissez pour sa chambre. De toutes façons, elle commence à vous détester parce que vous refusez d’acheter ceux violets qui rappellent furieusement les anciens que vous avez décidé de jeter. Et puis toutes les cinq minutes elle nous demande si « c’est bientôt fini ? » ou variante "quand est-ce qu'on rentreuh ?".

L’homme traîne des pieds. Il est fatigué. Bah oui, c’est l’heure de la sieste. Suis-je bête ?

Alors quand vous tentez malgré tout de vider votre compte bancaire et que malgré toute la bonne volonté que vous pouvez mettre pour rendre ce moment agréable pour chacun, les uns après les autres vous pourrissent votre moral, foncez directement vers la sortie. Il n’est pas nécessaire d’insister.

Et arrivés à la caisse, avec la blondinette qui n’en peut vraiment plus et qui veut retourner une dernière fois aux toilettes, la grande qui fait tout pour qu’on la perde de vue, l’homme qui commence sérieusement à râler et le schtroumpf en poussette qui hurle le plus possible, là, vous vous excusez platement auprès de la caissière qui elle aussi semble fatiguée et vous reprenez vite fait bien fait votre monospace et vous dites que décidément, les gamins, c’est bien à la maison, au parc, à la plage, à l’école, pour faire la queue à la poste mais pas pour faire du shopping tranquillement.

Et d’ailleurs, pareil pour l’homme !

Alors, vous constaterez que miraculeusement votre carte bleue n’a pas trop souffert et que finalement, c’est pas grave parce que vous arrivez aussi à vider vos économies sur internet maintenant. On n’arrête pas le progrès, n’est-ce pas !

DSCN3117

Posté par Miss Line à 09:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur Pilule anti-shopping

  • ma pauvre!
    ce tableau là je connais, le véhicule 7 places, l'homme de midi 4 et les 3 enfants joyeux...

    Posté par madame chocolat, 14 avril 2009 à 13:14 | | Répondre
  • c'est trop drôle, Miss Line...
    Tu me fais rire
    Faut quand même BOCOU de patience hein avec les enfants
    (avec l'homme aussi, mais faut pas le dire trop haut hein!)

    Posté par Coumarine, 14 avril 2009 à 17:37 | | Répondre
  • et là je hurle : vive les enfants! et les papas...

    Posté par Norzem, 14 avril 2009 à 18:14 | | Répondre
  • je vais te dire : même avec une seule crevette de 3 mois, c'est parfois mission impossible

    oui heureusement y a internet pour dépenser ses soooouuuuuus

    Posté par Le Chat, 14 avril 2009 à 18:31 | | Répondre
  • eh bien... heureusement que l'humour ne coute pas cher!!

    Posté par illou, 14 avril 2009 à 19:15 | | Répondre
  • En fait , tu as tout compris...Pendant des années j'ai fait tous mes achats par internet, car il était en effet impossible de faire du shopping avec 4 bambins presque du même age. Les rares fois où nous tentons l'expérience (pas par plaisir mais par nécessité), c'était 2 caddis (un caddie pour deux enfants), et l'assurance d'être arrêté tous les 2 m par les curieux (j'oubliais de préciser que j'ai des triplés).
    Alors vive internet...On gagne beaucoup de temps, mais pour les économies c'est zéro !!

    Posté par maryvonne, 22 avril 2009 à 09:39 | | Répondre
Nouveau commentaire