13 avril 2005

P'tit Louis

p_tit_louisMais où va-t'on ma bonne dame ? Je crois que je finirai comme ces vieilles dames sans âge assises sur le banc d'un village traversé par une route nationale.

Je crois ne pas avoir forcément la logique de la majorité. Ca m'ennuie parce que, du coup, j'ai avec cette majorité un gros problème de compréhension.

Exemple. Aujourd'hui, premier coup de téléphone à 9h (pas en retard ceux-là, moi je sors à peine de la douche). Ma boîte d'intérim. Le poste pour lequel j'étais fortement préssentie avant hier me passe sous le nez : je ne corresponds plus aux profil recherché. Je travaille comme documentaliste. Je n'ai des expériences que dans ce domaine. cette mission était d'une ressemblance affligeante avec ce que j'ai connu. Bah mon cv, il a dû être lu différemment. Enfin, je ne cherche pas à comprendre, le résultat est là.

14h, autre coup de téléphone. Une dame très douce m'annonce, très heureuse de son coup, qu'elle a apprécié mon cv et qu'elle aimerait le transmettre à son client. Le soucis c'est que c'est un C.E.S., je dois décliner. Je raccroche. Au fait, c'était un poste de comptable. Moi, à part les soustractions de mon compte bancaire, je n'ai jamais approché de près ou de loin à un comptable. Là, je correspondais au poste. Enfin, un peu mieux.

Je me demande qui a créé ces normes auxquelles tout le monde se plie : à un diplôme correspond un type d'emploi. A un type d'expérience, un même type de mission. A un profil (je me demande comment ils font mon profil sans m'avoir vu, m'avoir entendu), un salaire. Pour avoir un emploi, il faut envoyer un cv. Une ou deux page. Expérience, formation, compétences, etc. Moi, je mettrai bien la photo de mon chien, ma musique préférée, la synthèse du dernier livre que j'ai aimé, un exemplaire du télérama.. je ne sais pas, mais quelque chose qui me ressemble, pas quelque chose qui fait que je ressemble le plus possible aux autres candidats, à ce qu'on attend de moi. Et la lettre de motivation. Là, j'ai toujours pas compris. Pourtant, j'en ai rédigé. Je change légèrement les axes selon l'annonce, l'entreprise. Mes termes sont plus ont moins affectifs selon la culture de celle-ci. Mon professionnalisme (j'ai horreur de ce terme), apparait d'avantage par des termes techniques, pour installer la connivence avec le recruteur, sans vexer pour autant le chargé de ressources humaines et le confronté à son ignorance face à mon métier.

Moi je voudrais juste dire que s'ils me font confiance, je travaillerai bien. J'aime ça quand je me sens responsable,quand je peux rendre service, développer ma créativité au service des autres.

D'où vient cette farandole de convenances. "je vous prie, Madame, de bien vouloir agréer mes sincères salutations" : qui lit cette phrase vite de tout sens, de toute sincérité ?

Et si je mets "bonne journée ensoleillée", mouton noir, je signe mon arrêt ? Est-ce un luxe que je peux me permettre ?

Trop de question, trop de remise en question, pour un simple boulot. Et pour mon cerveau qui est concentré sur mon ordinateur depuis une douzaine d'heures aujourd'hui.

Je crois qu'il n'y a que dans mon lit, avec P'tit Louis, faute de mieux, comme réconfort face à ce monde que je ne comprends pas toujours.

Posté par Miss Line à 22:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur P'tit Louis

    Faut essayer

    Faut essayer au moins une fois un truc pas ordinaire surtout si tu vises des boîtes de com ou de pub, ça peut marcher dans les fonctions commerciales et/ou créatrices ou dans une boîte qui ont cet esprit là.

    Mais fais gaffe à ce que tu mets : original, mais pas déjanté.
    Dans le moule, mais pas dans le même moule que les autres.

    Posté par endorfinn, 13 avril 2005 à 23:16 | | Répondre
  • L'art de la subtilité

    C'est là où est toute la difficulté. Se démarquer du lot sans être gratuitement exantrique. Garder la fraicheur de l'enthousiasme après des années de lettres envoyées...
    De toutes façons, pas le choix, faut avancer.
    Et comme tu dis, rien déjà que pour mon plaisir, un petit zeste d'authenticité, d'originalté...
    Merci endorfinn

    Posté par Miss Line, 14 avril 2005 à 08:57 | | Répondre
Nouveau commentaire